ARCHIPEL DES GAMBIER

Vue aérienne de l’ile de Mangareva dans l’archipel des Gambier. ©Benthouard.comVue de l’ile de Taravai dans l’archipel des Gambier. ©P. BacchetVue sur le lagon de l’ile de Akamaru dans l’archipel des Gambier. ©P. BacchetVue aérienne de l’ile de Mangareva dans l’archipel des Gambier. ©P. BacchetL’ile de Aukena vue du lagon, dans l’archipel des Gambier. ©P. BacchetPaysage de l’archipel des Gambier. ©Benthouard.com
ARCHIPEL DES GAMBIER
5/5 - 1 vote(s)

De tous les archipels polynésiens, l’archipel des Gambier est le plus éloigné de Tahiti. Découvert en 1797 par le capitaine britannique James Wilson, il fut baptisé ainsi en l’honneur de l’amiral James Gambier qui finançait son expédition dans le Pacifique Sud.

Quelques années plus tard, en 1834, l’arrivée des missionnaires catholiques de la congrégation religieuse du Sacré Cœur de Picpus bouleversa profondément le mode de vie des habitants de l’archipel. Convertis au catholicisme, sous l’influence du père Honoré Laval, ils délaissèrent finalement leurs anciennes croyances polythéistes au profit d’un seul grand dieu et aidèrent les frères Picpus dans la construction des cathédrales, églises, couvents et nombreux autres édifices religieux. Réalisés en blocs de coraux et de basalte, leurs vestiges émerveillent encore les visiteurs qui s’y rendent.

La cathédrale Saint-Michel de Rikitea bâtie en 1841 sur l’île de Mangareva est probablement l’un des plus beaux et des plus vieux exemples d’édifices religieux en Polynésie (actuellement en cours de réparation). Avec seulement un millier d’habitants, ses quatre îles hautes et ses quelques îlots situés à près de 1630 km au sud-est de Tahiti, sont les plus faiblement peuplés de tous les archipels. Son île principale, Mangareva, recense à elle seule plus de 80 % de la population de l’archipel, dont les principaux revenus sont essentiellement issus des exploitations perlières. Renommées pour leur beauté, les perles des Gambier nécessitent des installations et des techniques de greffes bien spécifiques, domaines dans lesquels les habitants de l’archipel excellent. Les nacres sont exploitées dans plus 130 fermes perlières dont la visite se révèle très intéressante pour les touristes curieux de percer les mystères de la perliculture.

Ceux qui désirent découvrir ses paysages verts et authentiques apprécieront les nombreuses balades et randonnées pédestres qui leur sont proposées. Sur l’île de Mangareva, l’ascension du Mont Duff (appelé aussi Mont Auorotini) haut de 441 mètres offre un panorama époustouflant. La vue sur les baies de l’île y est imprenable et unique…

Evénements incontournables :

•Nouvel an chinois (entre le 21 janvier et le 20 février)
• Heiva I Tahiti : au mois de juin et juillet
• Billabong Pro Tahiti ( de mi aout à fin aout)
• Hawaiki nui va’a (Huahine-Raiatea-Tahaa-Bora Bora : début novembre)

LES ÎLES PRINCIPALES 
DE L’ARCHIPEL DES GAMBIER

 

Akamaru, Belle des Gambier

Aux confins de la Polynésie française, l’archipel des Gambier propose un voyage au cœur d’un environnement unique, marqué par l’histoire. Parmi les îles disséminées dans le vaste lagon de Mangareva, Akamaru dévoile ses nombreux trésors. Découvertes. Akamaru et...

Archipel des Gambier
-
De tous les archipels polynésiens, l’archipel des Gambier est le plus éloigné de Tahiti. Découvert en 1797 par le capitaine britannique James Wilson, il fut baptisé ainsi en l’honneur de l’amiral James Gambier qui finançait son expédition dans le Pacifique Sud.
-
-
welcome Tahiti
-