Bora Bora, l’évasion et le rêve

La façade nord-est de la "Perle du Pacifique" © P. BacchetPlage d'un des motu de l'île de Bora Bora ©Tim-Mckenna.comBungalows sur pilotis dans le lagon ; un "must" © P. BacchetBora Bora est réputée pour la variété et l'abondance de sa faune sous-marine © P. BacchetHoa, une passe peu profonde, entre deux motu paradisiaque ©Tim-Mckenna.com© P. BacchetLe majestueux mont Otemanu, haut de 727 mètres © P. BacchetUn lagon de toute beauté ©Tim-Mckenna.com©Tim-Mckenna.comîlots©Tim-Mckenna.com© P. BacchetRécif de Bora Bora© P. Bacchet© P. BacchetLe mont Otemanu©Tim-Mckenna.com
Bora Bora, l’évasion et le rêve
5/5 - 2 vote(s)

Plus qu’une île, Bora Bora représente la quintessence des charmes polynésiens déployant son magnifique lagon et ses motu idylliques à l’ombre du mont Otemanu à la silhouette si parfaite. Un rêve devenu île.

Rarement une île aura autant incarné une forme aboutie de paradis terrestre : bienvenue à Bora Bora au cœur de l’archipel des îles Sous-le-Vent ! Plus qu’un nom, un mythe. Et aussi une promesse, celle d’une évasion dans un autre monde pourtant situé sur la même planète ! Une terre dont l’histoire remonte à des millions d’années auparavant, temps nécessaires pour former ce joyau naturel. Entre 3,4 et 3,1 millions d’années avant notre ère, l’île était un volcan actif qui dominait le bleu profond de l’océan. Après l’arrêt de l’épisode volcanique, ce formidable édifice rocheux a subi les attaques des forces d’érosion de l’océan, de la pluie et des vents. Il a aussi subi des forces tectoniques puissantes qui ont provoqué son affaissement alors que tout autour de lui, et dans un mouvement inverse, s’élevaient des constructions coralliennes crées par des organismes toujours en quête de lumière à proximité de la surface. Ces coraux ont édifié cet impressionnant récif barrière aux couleurs spectaculaires qui ceinture les vestiges de l’ancien volcan.

La beauté sans égale des paysages de Bora Bora a permis que cette terre soit étroitement liée au romantisme le plus passionné et le plus fougueux. Les couples en voyage de noces viennent sceller et célébrer leur union à l’ombre du majestueux mont Otemanu. La « Perle du Pacifique », comme elle est surnommée, brille donc de ses mille feux pour le plus grand plaisir des visiteurs venus du monde entier. L’île est incontestablement le haut lieu du tourisme en Polynésie française. Elle propose un large choix d’hôtels de standing. Ils déploient un art infini de vous faire passer un séjour dans le calme, le confort et le luxe. Ils cohabitent avec de nombreuses petites pensions de familles proposant des séjours différents, mais tout aussi agréables.

Bora Bora est donc cette Polynésie rêvée, fantasmée, enviée, qui ne peut que séduire. Sa découverte s’impose même si on pense, fort injustement, la connaître tant ses images et représentations circulent. Mais la visite constitue bien cet instant magique où devient réel ce qui n’était auparavant qu’un rêve.

 

Claude-jacques Bourgeat

Un passé aujourd’hui présent dans ces paysages formés des silhouettes si gracieuses et distinctives des monts Otemanu et Pahia qui dominent un vaste lagon ceinturé de motu, îlots coralliens. Ces derniers rivalisent de charmes et forment incontestablement l’ensemble le plus marquant de nos îles. S’y succèdent de longues plages de sable blanc ombragées de cocotiers et baignées d’eaux limpides. Un paradis pour les activités nautiques de toutes natures, les pique-niques et autre escapades à la découverte de cet environnement préservé. La côte de l’île est constituée d’une alternance de baies et de pointes. Les hauteurs sont également à découvrir par des balades ou des randonnées déjà plus sportives dont la récompense est la découverte de points de vue inédits et magnifiques. Le lagon, qui alterne zones peu profondes ensablées et fonds plus conséquents, est tout aussi exceptionnel par sa beauté. Une faune et une flore abondantes s’y développent ainsi que sur les tombants du récif barrière, des zones permettant des plongées à la rencontre des raies, des tortues et de la multitude des poissons tropicaux.

Depuis les années 1960 et son essor, le tourisme est donc la principale activité de la petite communauté des 9 160 habitants de l’île. Une occupation prenante qui n’a cependant pas fait oublier à ces insulaires, heureux résidents permanents du paradis, de préserver un mode de vie bien polynésien : convivial, joyeux et tourné vers l’océan et ses plaisirs. L’île possède une aura unique qui a séduit et séduit encore tout à la fois les « anonymes » mais aussi les actuelles stars du « show-biz », les « people », les artistes et les aventuriers à l’image du célèbre navigateur français Alain Gerbault et l’explorateur des étendues glacées de l’Arctique et de l’Antarctique, Paul-Émile Victor. Par le passé, tous deux vécurent à Bora Bora. Aujourd’hui, millionnaires et grandes fortunes y ont aussi élu domicile mais de manière plus discrète.

Récifs coralliens polynésiens : un trésor à préserver

Récifs coralliens polynésiens : un trésor à préserver 4.7/5 - 14 vote(s) Dans un contexte mondial où 20% des récifs coralliens ont été détruits irrémédiablement par l’homme en cinq décennies, et où 50% sont en situation de l’être dans les 20 ans à venir,...

Opération Bobcat !

Opération Bobcat ! 5/5 - 3 vote(s) Après l’attaque de Pearl Harbor, les Américains entrent en guerre dans le Pacifique et cherchent une base militaire d’appui. Bora Bora est choisie en janvier 1942. Des années marquantes débutent; elles laisseront des traces...
Bora Bora, l'évasion et le rêve
-
Plus qu’une île, Bora Bora représente la quintessence des charmes polynésiens déployant son magnifique lagon et ses motu idylliques à l’ombre du mont Otemanu à la silhouette si parfaite. Un rêve devenu île.
-
-
welcome Tahiti
-