DJ Mateata

DJ Mateata ©Just-C StudioDJ Mateata ©DRDJ Mateata ©Just-C StudioDJ Mateata ©Just-C StudioDJ Mateata ©Just-C Studio

DJ Mateata

A free-spirited vahine, she is an artist who forges her path as a self-taught woman…

With her hair cut in a short square bob unusual in French Polynesia, Mateata emits an uninhibited, laidback vibe. A rebel at heart, this vahine is a far cry from the traditional image of the mythic Polynesian siren, even if they do have undeniable beauty in common. Mateata is one of the only female DJs in Tahiti. Moreover, she is the only one with her particular music genre, which makes her stand out even more. For a year now, she jams during Happy Hour at the Radisson hotel on the east coast of Tahiti. For two hours, she spins her records from 1965-1975, filling the ears of tourists and residents alike with her retro sounds of rock, pop, and soul.

Records and turntables

No way is she going to use a computerized mixer. Mateata gave it a go, but she prefers the feel of the vinyl under her fingers. The connection is almost visceral. This is how she gets to know the records that she scored here and there over the course of her travels and encounters. This DJ performed for eight years in Berlin, where she created a music scene for two years. She started from scratch with only ten listeners, and ended up uniting 800 people around her music. In the Fenua (homeland), the music scene tends to be electronic, which leaves her little space to express herself. It is hard for her to win over audiences, except at the Radisson where loyal fans gather. It is true that Mateata, although Polynesian, is somewhat out of place in Tahiti. Her style clashes with local music tastes. It is a blessing in disguise, for this gives Mateata the opportunity to explore and enrich her artistic scope.

Three questions for Mateata

How do you see yourself?
As a rebel who forges her path with freedom

Your philosophy?
You have to learn how to become satisfied with
what life gives you in order to be happy. There is
always a solution to everything.

What do you wish for?
To start a family, to continue learning, to enrich
myself, and to live my passions.

Model, actress, and art agent

Purely self-taught, Mateata puts herself out there, takes risks, and lives with no regrets. First, she launched an internet site in Paris to sell records with her partner at the time. Then she changed direction towards mixing before reorienting herself again, still in the arts. Today, Mateata gracefully glides between the worlds of working at night and during the day, as she quietly envisions her reinvention.

At 37 years-old, she has a varied, yet coherent path. With a profound nature inextricable from art, she is now an art agent. For someone who welcomes challenges, encounters, and learning, this is a new career that she is discovering and appreciating. Her first client is a true artist, one of those who lives only for his art and forgets to promote his work. Gotz, a famous painter who lives on Moorea, has placed his trust in Mateata. As an art agent, she will catalogue all this master’s canvases, re-do his website, take care of his correspondence, and organize art shows…a new, passionate life that will allow her to fully express herself on her path to realizing her potential…and to show that it is possible to live one’s passions.

DJ Mateata
-
Avec son carré atypique en Polynésie, Mateata affiche une allure décontractée et affranchie de beaucoup de codes.
-
-
welcome Tahiti
-
DJ Mateata
5/5 - 1 vote(s)

DJ Mateata

Une vahine libre, une artiste qui trace son chemin en autodidacte…

Avec son carré atypique en Polynésie, Mateata affiche une allure décontractée et affranchie de beaucoup de codes. Rebelle dans l’âme, cette vahine est loin de l’image d’Epinal de la mythique sirène polynésienne, même si elles ont en commun une indéniable beauté. Mateata est l’une des rares femmes DJ à Tahiti. Et dans son style musical, elle est la seule, ce qui la rend encore plus singulière. Depuis un an, DJ Mateata officie lors du happy hour du Radisson, un hôtel sur la côte est de Tahiti. Durant deux heures, elle mixe aux platines ses vinyles des années 65 à 75, distillant aux oreilles des touristes et résidents une musique rock, pop, soul aux sonorités rétros.

Vinyles et platines

Pas question de mixer avec un ordinateur. Mateata s’y est bien essayé, mais elle aime trop le toucher de ses disques sous les doigts. C’est un contact presque animal. C’est comme ça qu’elle les connaît, ses vinyles, chinés ça et là, au grès de ses pérégrinations et de ses rencontres. La DJ a officié 8 ans à Berlin où elle a créé une scène pendant 2 ans. Partie de rien, avec 10 auditeurs, elle a fini par fédérer plus de 800 personnes autour de sa musique. Au Fenua, la scène est plutôt électro, ce qui lui laisse peu de place pour s’exprimer. Le public la boude, hormis au Radisson où des fidèles commencent à se retrouver. Il faut dire que Mateata, bien que Polynésienne, détonne quelque peu à Tahiti. Son style se heurte aux habitudes musicales locales. C’est un mal pour un bien, car Mateata a ainsi le loisir d’explorer et d’enrichir sa palette artistique.

Trois questions à Mateata

Comment te vois-tu ?
Comme une révoltée qui trace son chemin
dans la liberté.

Ta philosophie ?
Il faut apprendre à se satisfaire de ce que
la Vie te donne afin d’être heureux. Il y a
toujours une solution.

Que souhaites-tu ?
Fonder une famille, continuer à apprendre,
m’enrichir et vivre de mes passions.

Modèle, actrice et agent d’artistes

Pure autodidacte, Mateata ose, s’expose, prend des risques et vit sans regrets. Elle qui avait commencé par monter un site de ventes de disques en ligne à Paris avec son partenaire de l’époque, a ensuite bifurqué vers le mixe avant de se réorienter à nouveau, mais toujours dans l’art. Aujourd’hui, Mateata se découvre des talents cachés, de modèle et d’actrice notamment. Le public local étant réfractaire à sa pop rétro, Mateata glisse en douceur du monde de la nuit à un mode de vie diurne, envisageant sereinement sa reconversion. Mateata, à 37 ans, a un parcours hétéroclite, mais cohérent. Sa nature profonde étant indissociable de l’Art, elle devient aujourd’hui agent d’artistes. Un métier qu’elle découvre et apprécie, elle qui aime les défis, les rencontres et l’apprentissage. Son premier client et un artiste, un vrai, un de ceux qui ne vivent que pour leur art et en oublient de promouvoir leur travail. Gotz, célèbre peintre résidant à Moorea, a placé sa confiance en Mateata. En tant qu’agent d’artistes, elle va donc inventorier les toiles du maître pour en éditer un catalogue, refaire son site, assurer sa communication, organiser des expositions… une nouvelle vie passionnante qui lui permet de s’exprimer pleinement dans la voie de l’épanouissement… et de montrer que l’on peut vivre de ses passions.

DJ Mateata
-
Avec son carré atypique en Polynésie, Mateata affiche une allure décontractée et affranchie de beaucoup de codes.
-
-
welcome Tahiti
-