Exposition MANAVA

Vue de l’installation, MANAVA, galerie WUHO à Los AngelesChad Poroi, E Ata Ori, Vidéo et son, interprétation vivo : Libor Prokop (2’03 mins).Matahi Chung Shing, Les Masques, photographie couleur, 80X120 cm. /Raufara Nanai, le Siffleur - Bois et acrylique, 27 x 27 x 97 cm.Vue de l’installation MANAVA à la galerie WUHO de Los AngelesKeziah Taputuarai, Hakamanu, Acrylique sur toile, 426 x 278 cm.Ioane Mahai, Patiatia Hiro’a (Le Picotement de la Culture), Clous et chaise, 94X45 cm
Exposition MANAVA
5/5 - 1 vote(s)

« Un voyage vers l’extérieur qui commence de l’intérieur »

Première exposition d’art contemporain autochtone polynésien à avoir été organisée à l’extérieur de la Polynésie, Manava a été dévoilée en décembre 2014 dans la galerie WUHO de Los Angeles aux Etats-Unis. Une exposition conçue par le Centre des Métiers d’Art, école d’art située à Papeete. Récit de cette aventure.

Enracinement dans les valeurs culturelles, esthétiques et éthiques polynésiennes

«Quel est notre rapport à l’histoire et comment peut-on considérer la question de notre représentation culturelle aujourd’hui ? » est la question de ralliement posée par l’artiste polynésien Alexander Lee, qui a collaboré avec les étudiants et les enseignants du CMA lors des ateliers qu’il a menés à l’école.

« Manava marque le début d’une nouvelle étape dans le paysage culturel et artistique en Polynésie. Le monde change et nous devons changer avec lui, en commençant par nous réexaminer nous-mêmes et notre relation à lui, mais aussi à travers les signes par lesquels nous nous représentons en son sein. C’est un voyage vers l’extérieur qui commence de l’intérieur. MĀNAVA! », explique avec force Viri Taimana, directeur, du Centre des Métiers d’Art  – Te Pu Haapiiraa Toroa Rima i. Créé en 1980, le CMA propose un enseignement qui revisite l’histoire et le patrimoine de la Polynésie à travers la sculpture, la gravure, le dessin, la peinture, le tressage, la photographie, la vidéo et l’installation.

Résonnant comme une parole de bienvenue, Manava est avant tout un nom des entrailles, du ventre, ce ventre polynésien – siège des sentiments – où se fixe la conscience. Les expositions d’art contemporain du CMA telles que Manava se révèlent comme des introspections, des vues spécifiques de la Polynésie et proposent un itinéraire dans le monde polynésien, pleinement inscrit dans le 21ème siècle. Elles établissent l’existence d’une pensée autochtone polynésienne contemporaine investissant les arts visuels. Il y est fait état des questionnements de créateurs polynésiens sur leur société, leur inscription au monde et leur participation à ce dernier.

Un seuil a été franchi lorsque les œuvres contemporaines de Manava furent exposées au Musée de Tahiti et des îles en 2013. Le message d’une culture artistique vivante a été reçu positivement par le musée, institution publique de Polynésie française garante de la conservation du patrimoine ancien. Les œuvres contemporaines de Manava s’inscrivent dans le prolongement des collections ethnologiques du musée. Les œuvres d’art sont de puissants vecteurs de transmission culturelle. Chaque acte de création est à la fois un acte de restitution et de transmission. Ainsi, les arts permettent la régénération et la diffusion du patrimoine polynésien en préservant les caractéristiques passées et en intégrant la nécessaire évolution des patrimoines culturels.

La force conceptuelle des œuvres de Manava n’a pas échappé à Ingalill Wahlroos-Ritter, vice-doyenne de l’École d’Architecture de l’Université Woodbury, et directrice de la galerie WUHO (Woodbury University Hollywood Outpost) située sur le prestigieux Hollywood Boulevard à Los Angeles, aux Etats-Unis. Elle a pu visiter l’exposition à Tahiti pendant un séjour durant lequel se tenait, au CMA, un atelier d’expérimentation autour des matériaux. Un atelier organisé en partenariat avec les étudiants de Woodbury et ceux du CMA (un échange qui a commencé en 2010). Wahlroos-Ritter invita alors Manava à la galerie Wuho à Los Angeles en Décembre 2014.

Les œuvres contemporaines produites pour Manava témoignent d’un enracinement dans les valeurs culturelles, esthétiques et éthiques polynésiennes. Elles naissent d’une expression individuelle s’appuyant sur une mémoire collective locale en lien avec les modes de vie, l’environnement, les conditions d’existence de la culture et son patrimoine. La culture rassemble l’ensemble des témoignages transmis de génération en génération par voies orales, écrites, gestuelles, audio-visuelles ou par tout autre moyen en rapport avec les arts, les techniques, les savoir-faire, la vie quotidienne, les événements collectifs des époques anciennes et contemporaines et dont la valeur est reconnue. La création artistique contemporaine permet aux polynésiens de se reconnaître dans une production et leur procure un sentiment d’identité et de continuité.

Alexander Lee

– Une exposition Manava II est prévue au Musée de Tahiti en Octobre 2016, et se rendra à la galerie WUHO (et au-delà) en 2017.

– Air Tahiti Nui est le partenaire officiel et transporteur de Manava dans sa tournée internationale.

Exposition MANAVA
-
Première exposition d’art contemporain autochtone polynésien à avoir été organisée à l’extérieur de la Polynésie, Manava a été dévoilée en décembre 2014 dans la galerie WUHO de Los Angeles aux Etats-Unis. Une exposition conçue par le Centre des Métiers d’Art, école d’art située à Papeete. Récit de cette aventure.
-
-
Welcome Tahiti
-