Jansé Wesson, la musique sans frontières

Jansé WessonJansé WessonJansé WessonJansé WessonJansé WessonJansé WessonJansé WessonJansé Wesson
Jansé Wesson, la musique sans frontières
5/5 - 1 vote(s)

«Iaorana, welcome to the island Tahiti, prends des bonnes vibes à Tahiti !» Impossible que ce couplet vous ait échappé. Auteur de ce succès appelé «Iaorana», l’artiste tahitien Jansé Wesson occupe désormais les premières places des charts ! Jansé Wesson n’en est pas à son coup d’essai ! On citera ainsi «Petit Soldat», «Emilie» dont le clip compte 57 400 vues sur Youtube et «Loin d’ici», en tête du classement du Top 20 Pacifique.

Promu “Ambassadeur” Air Tahiti Nui pour ses actions en faveur de la promotion de Tahiti, Jansé Wesson baigne dans le son depuis toujours. Adolescent, il s’essaie avec un «petit groupe pour rigoler» selon ses mots. Puis il devient ingénieur du son et il est aujourd’hui producteur : l’émission “Studio Live Session” sur la chaîne Polynésie Première, c’est lui également ! Désormais artiste incontournable du Fenua, il partage son micro avec d’autres chanteurs : K-Reen, Lola, Jmi Sissoko, Baby K-Pone…

Car Jansé Wesson ne fait pas juste de la musique, il adresse des messages et s’entoure des meilleurs pour les faire passer. «En tant qu’artistes, nous avons une responsabilité. Il faut penser aux gens qui nous écoutent et arrêter de se regarder le nombril», explique-t-il. Les thèmes peuvent aussi être douloureux comme sa chanson «Emilie» racontant l’histoire d’une femme battue. Son nom de scène reflète son engagement : «J’ai choisi ‘Wesson’ car les mots ont plus d’impact que les armes.» Jamais négatives, les chansons de Jansé Wesson sont des hymnes et des slogans.

Né en France et polynésien par sa mère, il chante son attachement au Fenua. «Iaorana», écrit et chanté avec Jmi Sissoko, fait le buzz sur Internet. Le bleu clair du ciel se mêle au bleu foncé de la mer, la grandeur des montagnes contraste avec la profondeur des vallées, et les vahine en pareu dansent au rythme du ukulele… Le clip en est désormais à plus de 60 000 vues sur Youtube. «40% des personnes qui l’ont vu sont de métropole. C’est positif. J’aime parler du fenua et de sa part de rêve. C’est un endroit à part. Les gens qui disent bonjour avec un grand sourire, c’est unique au monde ! C’est important de renouer avec ses racines. Je suis fier de représenter le fenua.» «Iaorana» fera partie du deuxième album de Jansé Wesson, actuellement en préparation : «Moana» doit sortir à la rentrée. «’Moana’, c’est mon prénom et c’est aussi ‘océan’ en tahitien. L’océan, c’est tantôt calme, tantôt agité et puis c’est 70 % de la planète.» Une douzaine de titres «100% reggae» composeront ce nouvel opus sur lequel on retrouvera le célèbre groupe polynésien Manahune, Nuttea, K-Reen et Jimi Sissoko. Pour patienter, on peut toujours se remettre «Iaorana»… «Love the sea, love the sun, love the nature»…

Jansé Wesson, la musique sans frontières
-
«Iaorana, welcome to the island Tahiti, prends des bonnes vibes à Tahiti !» Impossible que ce couplet vous ait échappé.
-
-
Welcome Tahiti
-