Kelly Bailey : « la simplicité est l’ultime sophistication »

©Tim-Mckenna.com©Tim-Mckenna.com©Tim-Mckenna.com

À 33 ans, Kelly Bailey est, incontestablement, l’une des « étoiles montantes » du monde de la bijouterie tahitienne où elle veut imprimer sa marque. Des États-Unis et de sa Louisiane natale aux lagons turquoise, il y’a plus qu’un pas. Kelly les franchit avec sa famille à la fin des années 1980. Son père Richard Bailey s’installe en effet à Tahiti pour y développer des activités touristiques, domaine où il a d’ailleurs excellé. Quant à la jeune fille, elle trouve son bonheur dans cet environnement privilégié idéal pour une passionnée de la nature. Elle laisse aussi parler sa créativité. Dès l’âge de 10 ans, elle réalise ces premières créations faites de pierres polies et de coquillages. Dès lors sa passion ne va plus la quitter et sa volonté de créer et d’innover prenant une ampleur infinie. Sa fibre d’entrepreneur la pousse à se surpasser et à n’avoir plus qu’un seul leitmotiv : ouvrir sa propre marque pour pouvoir s’exprimer pleinement à travers ces créations. Ce qui la fascine c’est la réalisation du bijou en lui-même : partir d’une idée et réussir à la concrétiser en réalisant des œuvres originales.

© DR
©Tim-Mckenna.com
©Tim-Mckenna.com

Quatre ans durant, elle suit aux États-Unis des études de géologie, acquérant ainsi de solides connaissances sur les pierres précieuses et semi-précieuses qu’elle saura si bien utiliser. Une formation complétée aussi par un passage au célèbre Gemological Institute of America. De quoi sauter le pas en se lançant véritablement avec sa marque Hinerava, dès 2010. Une marque qui vient de son nom tahitien – qui signifie dans cette langue : « Femme rare » – et qui symbolise la beauté et la séduction qui sont au cœur de ses créations avec des formes épurées qui mettent en valeur toutes les couleurs de la perle de Tahiti. Kelly cherche avant tout les couleurs uniques, particulières et étonnantes qu’elle aime varier avec la diversité des minéraux et des pierres. On notera sa fascination pour le bleu, la couleur reine de nos îles. Ses créations se veulent résolument contemporaines et « fraiches » comme elle les qualifie. Une « touche » si particulière qui a fait son succès. En aout 2014, elle a ouvert sa boutique dans le prestigieux hôtel The Brando sur l’atoll de Tetiaroa puis, dans la foulée, au Bora Bora Intercontinental Resort & Thalasso Spa totalisant ainsi quatre points de vente puisqu’elle est aussi présente à bord des navires de croisières Paul Gauguin et Tere Moana. Mais la jeune femme n’hésite pas aussi à endosser la tenue de globe-trotteuse pour faire la promotion de sa marque en Europe et aux États-Unis. Énergique, elle entend continuer à promouvoir la perle de Tahiti à l’international avec une vision forte : « la simplicité est l’ultime sophistication » Une devise de l’inventeur Léonard de Vinci qu’elle a fait sienne.

Kelly Bailey : « la simplicité est l’ultime sophistication »
Kelly Bailey : « la simplicité est l’ultime sophistication »
-
À 33 ans, Kelly Bailey est, incontestablement, l’une des « étoiles montantes » du monde de la bijouterie tahitienne où elle veut imprimer sa marque. Des États-Unis et de sa Louisiane natale aux lagons turquoise, il y’a plus qu’un pas. Kelly les franchit avec sa famille à la fin des années 1980.
-
-
welcome Tahiti
-