Tahuata : Une aire marine protégée pédagogique

© P. Bacchet© P. Bacchet© P. Bacchet© P. Bacchet© P. Bacchet© P. Bacchet© P. Bacchet

L’île sœur de Hiva Oa, Tahuata, permet à celui qui cherche toujours plus loin le dépaysement de trouver son bonheur à moins d’une heure de bateau. L’île qui marque l’aube dans la légende de la Terre des Hommes se distingue au premier abord par sa côte, où se suivent plages de rêves et falaises déchirées par les vagues. Ainsi, en venant de Hiva Oa, l’excursion nautique conduira les promeneurs à la seule baie des Marquises où s’est reconstituée une petite barrière de corail avec deux passes : Hanahevane. S’enchaînent alors les plages de sable blanc, bien à l’abri des houles du Pacifique dans le chenal du Bordelais. La grande baie de Vaitahu, le chef lieu de l’île, accueillera prochainement la première aire marine protégée (AMP) à vocation pédagogique de l’archipel. En effet, les Marquisiens travaillent actuellement à établir une grande AMP sur l’ensemble de l’archipel, avec plusieurs déclinaisons de protection et d’exploitation en son sein.

 © P. Bacchet

Tahuata et son riche passé historique

Elle est la première île de tout le Pacifique Sud à avoir assisté à la rencontre des Européens et des Polynésiens. Tout se joue en 1595 quand Alvaro de Mendana décide de joindre les îles Salomon découvertes vingt ans plus tôt. Il part pour construire une “nouvelle Espagne” dans le Pacifique Sud. Mais après un mois et demi de navigation, l’eau commence à manquer. Heureusement, une île apparaît sur la ligne d’horizon. Mais l’approche des côtes de Fatuiva est impossible, les autochtones accueillent les étrangers en leur jetant des pierres… Le capitaine espagnol n’insiste pas. Il tente sans succès de jeter l’ancre à Hiva Oa.

 © P. Bacchet
 © P. Bacchet
 © P. Bacchet

A la suite de la grande campagne scientifique d’étude de la faune et la flore marines côtières, Te Pakaihi o te Moana, les élèves de l’école primaire de Vaitahu ont souhaité classer un enrochement et son platier en AMP pédagogique : «J’ai demandé à ce que les enfants soient considérés lors des comptes-rendus de la mission scientifique. Ainsi à germé cette idée de protection et d’observation d’une zone dédiée », explique Félix Barsinas, le maire de Tahuata. Plus au sud de l’île, la majestueuse baie de Hapatoni est réputée pour la qualité de ses artisans sur bois, os et rostres de marlins. Enfin, pour les plus aventureux, un petit détour à la pointe Tekeho, rappellera, par sa côte austère aux nombreuses lignes de laves en opposition, l’accouchement dans la douleur qu’a été la genèse de chacune des îles dans un fracas volcanique.

 © P. Bacchet

Et c’est à Vaitahu à Tahuata qu’il trouve ce qu’il cherchait, une large baie protégée avec à son extrémité une source d’eau douce. Mendana restera moins d’une semaine à Tahuata, il repartira quand il aura compris qu’il a fait erreur et qu’il n’est pas aux îles Salomon, non sans avoir célébré une messe catholique à terre, la première de l’histoire du Pacifique Sud. Ce n’est que 170 ans plus tard que Tahuata reverra des Européens sur ses rivages. Le chronomètre est alors inventé et le capitaine anglais James Cook peut enfin positionner l’île sur la carte du monde, en précisant sa longitude et sa latitude. Dans l’histoire des colonies françaises, la baie de Vaitahu est importante. Tahuata sera en effet le théâtre de la cérémonie au cours de laquelle le roi Iotete accepte en 1842 que les Marquises du Sud deviennent françaises. L’amiral Dupetit-Thouars ramènera ce trophée à la France qui avait tenté de posséder la Nouvelle-Zélande, mais les Anglais avaient été plus rapides…

Tahuata : Une aire marine protégée pédagogique
-
-
welcome Tahiti
-